Comment choisir son logiciel de comptabilité ?

Comment choisir son logiciel de comptabilité ?

Pour beaucoup d’entrepreneurs tenir sa comptabilité est une tâche ingrate sans grande valeur ajoutée.

Malgré cela c’est un travail indispensable qui conditionne la réussite de votre projet d’entreprise. Par ailleurs avec le développement des nouvelles technologies, suivre la gestion de son entreprise devient de plus en plus simple avec une multiplication d’outils performants qui vont automatiser ce travail fastidieux.

Face à cette multitude d’offre nous allons vous aider à choisir le logiciel le mieux adapté à votre situation personnelle. Tout d’abord il convient de prendre en compte votre activité.

Si vous êtes auto-entrepreneur, profession libérale (BNC), si vous avez des revenus fonciers (SCI, nom propre), si vous faites de la location meublée, ou encore si vous avez une petite activité de prestataire de services ou commerciale. Le plus simple est d’utiliser un logiciel de comptabilité simplifiée, qui vous permet de tenir une comptabilité de trésorerie.

Aucune connaissance comptable n’est nécessaire, c’est le logiciel qui va faire le travail. Le mécanisme est très simple : votre comptabilité est synchronisée avec votre banque et votre seul travail consiste à mettre dans les bonnes catégories vos dépenses et vos recettes. Par ailleurs plusieurs logiciels donnent la possibilité de photographier vos justificatifs qui vont être repris et vont affecter automatiquement dans les bonnes catégories, vous pouvez de la même façon établir vos factures de ventes qui seront également attachées automatiquement à la ligne bancaire.

La gestion de votre entreprise peut ainsi être en grande partie automatisée et mise à jour en temps réel. Vous pouvez suivre vos performances en temps réel et prendre les bonnes options. Si votre activité est plus importante il faudra utiliser un logiciel plus “classique” de comptabilité d’engagement.  Celle-ci sera obligatoire si vous dépassez les seuils suivants : 818000 euros pour une activité de vente et 247000 pour une activité de prestation de service.

A savoir si vous n’atteignez pas ces seuils et même si vous êtes en société vous avez la possibilité de tenir une comptabilité de trésorerie.

La comptabilité d’engagement contrairement à la comptabilité de trésorerie, consiste à comptabiliser vos factures d’achat et de ventes en plus de vos opérations de banques.

 

C’est donc plus contraignant mais en contrepartie vous pourrez suivre vos créances clients et vos dettes fournisseurs et avoir des indicateurs de gestion plus fidèles à la réalité. Dans ce domaine  également les progrès technologiques de ces dernières vont vous faciliter grandement le travail. Tout d’abord votre banque peut être récupérée automatiquement via des procédés comme EBIC par exemple. Pour vos ventes si vous utilisez votre propre logiciel de facturation, vous pourrez facilement les incorporer à votre logiciel comptable. Enfin pour les factures d’achats et notes de frais, les progrès de ces dernières années (voir derniers mois) en matière d’OCR (reconnaissance de caractères) sont très significatifs. Il est désormais très simple de scanner en lot vos factures et le logiciel va analyser leur contenu pour les enregistrer automatiquement en comptabilité.

Vous êtes ainsi libéré de travail fastidieux de la saisie pour ne vous concentrer que sur le rapprochement des documents manquant et l’analyse de vos performances. En conclusion, le choix de votre logiciel de comptabilité va dépendre de votre activité, et de votre volonté d’implication personnelle. La comptabilité de trésorerie est aujourd’hui une solution simple qui ne nécessite aucune connaissance comptable. La comptabilité d’engagement vous permettra de suivre au plus près les performances de votre entreprise avec quelques contraintes supplémentaires.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire