Tout savoir sur la comptabilité de trésorerie

Tout savoir sur la comptabilité de trésorerie

On ne s’improvise pas comptable ! Pourtant, vous êtes amené dans votre activité à côtoyer tous les jours des chiffres, éditer des factures, tenir un bilan. Artisan, libéral ou auto-entrepreneur, la gestion financière de votre entreprise vous interroge ? Vous avez deux possibilités pour tenir votre comptabilité : la comptabilité d’engagement ou la comptabilité de trésorerie.

Aujourd’hui, penchons-nous sur ce sujet et toutes ses subtilités. Quelles en sont les principes ? Quelle est la différence avec la comptabilité d’engagement ? Qui peut appliquer une comptabilité de trésorerie ?

Qu’est-ce que la comptabilité de trésorerie ?

À la différence de la comptabilité d’engagement qui prend en compte les dettes et les créances, celle-ci retient seulement les paiements effectifs.

Comptabilité simplifiée, la comptabilité de trésorerie constate les opérations de l’entreprise uniquement au moment des entrées et des sorties d’argent effectives depuis le compte bancaire de l’entreprise. Autrement dit, c’est une pratique comptable ne prenant en compte que le flux monétaire, les encaissements et les décaissements.

Pour mettre en place ce type de comptabilité, l’entrepreneur devra donc se baser sur les relevés bancaires, les dépenses et les recettes affichées. Pour ce qui des autres transactions (dettes et créances, notamment), ces dernières sont prises en compte lors des bilans. Ils sont essentiels pour rendre l’image la plus fidèle de l’état des finances de l’entreprise.

À qui s’adresse la comptabilité de trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie ne peut être pratiquée par tout le monde. Elle sera privilégiée par les entreprises et les structures suivantes :

  • les BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), entreprises avec des activités de service (maximum 247 000 € de CA) ou commerciale (maximum 818 000 € de chiffre d’affaires),
  • les BNC (Bénéfices Non commerciaux) comme les professions libérales,
  • mais encore les associations.

Pourquoi choisir la comptabilité de trésorerie ?

Elle présente un certain nombre d’avantages :

  • système de comptabilité simplifiée grâce à un seul journal comptable,
  • moins d’écritures comptables,
  • gain de temps important,
  • les honoraires de l’expert-comptable sont allégés.

Quels sont les inconvénients de la comptabilité de trésorerie ?

 

Cette comptabilité n’est pas adaptée à toutes les entreprises et relève quelques limites et inconvénients qu’il faut mentionner.

Ainsi cette comptabilité ne sera pas adaptée aux entreprises avec des échanges soutenus et intenses avec des fournisseurs par exemple. La comptabilité de trésorerie ne permet pas de gérer étroitement et rigoureusement le suivi des règlements et des paiements. Les factures non réglées ne sont pas suivies. Il y a donc un certain manque de visibilité.

De plus, cette comptabilité induit des calculs supplémentaires peu pratiques pour les entreprises soumises à la TVA (pour les BIC, notamment). Un tableau d’opération répertoriant les transactions (achat et vente) doit être mis à jour pour une fiscalité aux normes. Il faut toujours avoir en tête que, comme les créances et dettes ne sont pas prises en compte, le bilan est quelque peu faussé ou pas représentatif de l’état des finances à l’instant T..

Laisser un commentaire